Aller au contenu

Et bien non. Bien loin du discours moralisateur sur la vitesse, la route en ligne droite combinée à la vitesse n'est pas le danger que l'on croit.

L'association "40 millions d'automobilistes" qui c'est intéressée aux chiffres donnés par l'Observatoire interministériel de la sécurité routière a trouvé ceux-ci bien loin d'être complet et ne reflétant pas une vue exhaustive des accidents sur les routes de France.

Leur travail nous donne un premier jet intéressant sur des chiffres peu connus d'une partie du réseau routier, la ligne droite. On apprend ainsi que en 2011 :

  • 1/4 des tués sur les routes le sont en ligne droite
  • La moitié de ces tués étaient dans un état de somnolence
  • sur les 3.970 tués en 2011 2.761 victimes l'ont été sur le réseau secondaire
  • dont 1.130 dans une ligne droite avec un "changement inexpliqué de trajectoire"
  • dont 622 (55,05%) à cause de la somnolence.

Avec ces chiffres, on voit bien que le vitesse ne peut pas être le seul élément de dangerosité mise en avant dans les accidents comme le font les soi-disant experts à la bottes du gouvernement pour justifier une prolifération des radars automatiques.

On continu avec les règlements qui vont nous sauver la vie, la taille des plaques d'immatriculation des motos va augmenter.

Comme prévu, les nouvelles plaques seront plus grandes pour, selon le gouvernement, rendre équitable les chances de se faire flasher. Et oui, les plaques des motos seraient moins lisibles que celles des voitures et cela est donc une injustice que Claude guéant souhaite remettre à plat : "Il s'agit d'une mesure d'égalité de traitement entre usagers de la route. L'efficacité des contrôles routiers automatisés qui luttent contre les excès de vitesse est conditionnée par la lecture correcte des plaques d'immatriculation, ce qui n'est pas toujours le cas actuellement"". Merci bien.

Nous allons donc avoir :

"Aujourd'hui, quatre modèles de plaques peuvent être montés sur les deux-roues motorisés (170x130 mm, 210x130 mm, 170x140 mm et 210x140 mm). Au 1er juillet 2012, seront mises sur le marché des plaques d'immatriculation de 180x200 mm, soit la même dimension que celles nouvellement introduites en Allemagne (qui ont été réduites en avril 2011, NDLR)"

Si vous avez une moto ou un scooter immatriculé à partir du 1er juillet 2012, vous aurez droit au 180x200 mm, sinon c'est l'amende de 135 euros ! Pour les autres, vous pourrez garder votre ancienne plaque, sauf si vous êtes obligé de la refaire. Les stock vont s'épuiser vite.

Peut-être avez vous toujours voulu faire du circuit mais que la peur vous a retenu de concrétiser cette envie. C'est pour ça qu'il existe les Journées Porte Ouvertes des Circuits. Comme depuis quelques années maintenant la FFM vous permet de faire dans de bonnes conditions vos premiers tour de piste avec un encadrement de qualité. Cette année la FFM promet de porter l'apprentissage sur la position, le freinage et le regard. Aussi important sur la piste que sur la route.

En tout il y a 14 circuits pour cette manifestation Il vous faudra une moto en bonne état (avec un pot homologué) et un équipement adéquat, dorsale, combi (ou blouson+pantalon cuire), gant, botte et bien sur un casque intégral. Ça cout 55 euros la journée (oui c'est moins cher qu'une journée piste classique) et il faut rajouter si vous n'en avez pas une assurance responsabilité civile de 30 euros. Si c'est votre première fois l'ouverture des inscription est le 15 février et le 12 mars pour les autres. C'est une bonne occasion pour se faire les pneus sur piste !

Et oui, le fameux dispositif auto-réfléchissant (contrairement à d'autre personne non-réfléchissante) sera bien obligatoire pour le 1er janvier 2013 et ce par décret s'il vous plait (NOR : IOCA1126729D N°2012-3 du journal officiel). 

Ce sera donc aux conducteurs et, nouveauté, les passagers de 125 cm3 et plus de supporter le décret en portant des magnifiques vêtements auto-réfléchissant de 150 cm2. La voix des motards n'a donc aucune valeur pour Claude Guéant.

Si vous souhaitez braver ce décret vous risquez une amende de 68 euros et de perdre 2 points ! Autant le greffer à nos beaux cuir de 400€ et les enlaidir si on veut garder notre argent et nos points.

Les protestations et remarques de la FFMC sur le fait que les motards ont déjà des dispositifs réfléchissants sur le casque et les vêtements ne changent rien. Mais ils seront quand même obligatoire en pleine journée, là où ils ne servent à rien. Sauf à être ridicule.

On ne vas revenir sur les moultes études qui ont démontré que si un motard est invisible c'est en grande partie à cause de l'inattention des automobilistes et d'un manque chronique de formation sur le sujet.

Triste quand on sait qu'on va bientôt voter.

A noter que les usagers des scooters de moins de 125 ne sont pas concernés. En effet le nombre de leur accidents mortels ayant enregistré une baisse de 16% l’État à jugé qu'ils risquent donc moins de se tuer qu'un motard avec gants, bottes, cuire et dorsale et les dispense de porter un dispositif auto-réfléchissant. Marrant non ? Ah non.

Sans surprise, les radars ça rapport. Et pas qu'un peu.

En décembre, le nombre de mort sur la route à hélas augmenté de +14,6% par rapport l'an dernier. Sans rapport direct, on apprend du ministère de l'intérieur que les radars automatiques ont rapporté à l’État en 2011 quelques 630 millions d'euros.

C'est donc une bonne année fiscale. Le ministre Claude Guéant annonce que 530 millions d'euros sont directement issus des amendes forfaitaires. Le reste provient des majorations de retard de paiement.
La question que vous vous posez peut être c'est que va faire l'État de cet argent  ?
Voici la réponse :

  • 37% de cet argent servira à maintenir les radars actuels en état et pour l'achat de 400 nouveaux radars
  • 33% vont être donné à l'Agence de financement des infrastructures de transports
  • 30% pour les collectivités locales pour leur permettre d'améliorer les infrastructures routières
  • 0% pour la formation et la prévention

Nous allons donc avoir 400 radars supplémentaires en plus des 480 sur nos routes pour 2012, l'année de la crise et donc un Etat qui cherche de l'argent.

La question de savoir si l’État pense à notre bien en achetant tout ces radars ou à son portefeuille.

Ce n'est encore qu'une rumeur, une circulaire gouvernementale serait en train de faire le tour des préfectures pour inciter les préfets à donner un nombre de zone dangereuse très élevé.

En effet les "nouveaux avertisseurs de radars" qui sont transformés en "aide à la conduite" ne signalent plus l'emplacement exacte des radars mais une zone plus ou moins grande qui est établie et déclarée par les services de l'Etat comme dangereuse. C'est un accord passé entre le gouvernement et l'AFFTAC (association des avertisseurs) qui a permis la mise en place de ces règles pour éviter à toutes ces sociétés de fermer boutique et calmer les conducteurs "électeurs".

Mais l'Etat souhaiterait submerger les nouveaux appareils de zones dangereuses, ce qui les rendraient inutiles. Un appareil qui bip quasi constamment relèverait plus de l'agacement que de la sécurité.

Selon Thierry Latger, le secrétaire général du Snitpect-FO (Syndicat national des ingénieurs des travaux publics de l'Etat et des collectivités territoriales) :

En ne donnant que quelques semaines aux préfets, qui avaient jusqu’au 21 octobre pour rendre leur copie, mais aussi en prenant des critères complètement absurdes techniquement ou en termes de sécurité routière, on comprend l’objectif de la démarche. Il s’agit de brouiller au maximum l’information sur la position des radars fixes. Dans certains départements (NDLR : comme celui de la Sarthe) les services de gestion de voirie et mêmes certaines sociétés d’autoroutes ont été jusqu’à refuser de collaborer avec les services de l’Etat pour l’établissement des cartes. 

Vu que cette information n'est pas encore vraiment officiel on ne peut pas dire qu'il y a tromperie mais il semblerait que les constructeurs d'avertisseurs et les conducteurs vont se faire berner par un État de plus en plus acharné contre les usagés de la route.

Oui c'est le 29 novembre à 00h00 que les avertisseurs de radars ne sont plus. Ils deviennent des assistants d'aide à la conduite. Forcement ça change tout. Les radars ne sont plus signalés précisément mais deviennent des zones de danger.

Si vous possédez un tel système, vous devrez mettre à jour votre machine pour être conforme à la loi. Et surtout pour que votre appareil continu à fonctionner puisqu'il n'y aura plus de mise à jour des anciens systèmes.

A n'en pas douter la sécurité routière va s'en trouver amélioré.

Si vous avez oublié, il n'est pas trop tard. C'est le salon de la moto qui va bientôt débuter. Ne le manquer pas cette année. Même si il est passé d'un maxi-salon du deux-roues à un salon de la moto plus modeste.

Par contre nous ne comprenons pas pourquoi il faut payer 0,50 cents de plus par e-billet. En effet le coût d'impression étant supporté par le client final et non l'entreprise, francebillet.com impose un surcoût. Un peut comme si Ikéa nous faisait payer le fait que nous montons nous-même les meubles mais nous ne ferait pas payer si c'est un pro qui les montent. pas très fair-play.

DATES

Du 30 novembre au 4 décembre 2011

HORAIRES

30 novembre au 4 décembre – 10h à 20h
Nocturnes les 1er et 2 décembre jusque 22h

TARIFS

- Adultes : 12 €
- Jeunes (12/18ans) : 6 €
- Etudiants (sur présentation de la carte en cours de validité) : 6€
- Groupes et CE (minimum 15 personnes) : 10 €
- Enfants de moins de 12 ans : gratuit

Pour tout renseignement complémentaire,
AMC PROMOTION, au 01.56.88.22.40 ou par email à info@amcpromotion.com

LIEUX

Paris expo Porte de Versailles, 75015 Paris
Pavillons 5 – 6 – 8

 

Toutes les infos : http://www.lesalondelamoto.com

DATES

Du 30 novembre au 4 décembre 2011

HORAIRES

30 novembre au 4 décembre – 10h à 20h
Nocturnes les 1er et 2 décembre jusque 22h

TARIFS

- Adultes : 12 €
- Jeunes (12/18ans) : 6 €
- Etudiants (sur présentation de la carte en cours de validité) : 6€
- Groupes et CE (minimum 15 personnes) : 10 €
- Enfants de moins de 12 ans : gratuit

Pour tout renseignement complémentaire,
AMC PROMOTION, au 01.56.88.22.40 ou par email à info@amcpromotion.com

LIEUX

Paris expo Porte de Versailles, 75015 Paris
Pavillons 5 – 6 – 8

 

Toutes les infos : http://www.lesalondelamoto.com/

1

En France dès janvier 2013 dans les préfectures. Ce nouveau permis de conduire qui sera à renouveler tous les 15 ans permettra ainsi de mettre à jour la photo et l'adresse du conducteur.
Le renouvellement se fera à l'instar d'un passeport et nous devons payer au moins des frais d'expédition. Mais il n'y a pas d'information si oui ou non ce renouvellement sera payant (ndlr : et avec la crise actuel il y a des chances pour qu'il le soit).

Pour la mise en place, les titulaires d'un permis qui date d'avant le 19 janvier 2013 auront 20 ans pour faire un échange contre un nouveau. Il faudra le faire avant 2033. Cela concerne quelques 40 milions de permis de conduire français qui n'ont pas de date fin de validité

Ce changement est du à la mise en conformité avec les lois européennes afin de lutter contre les faux permis de conduire et améliorer la sécurité routière (entendez la répression au niveau de l'Europe).

La taille de ce nouveau permis sera le format carte de crédit, plus facile à perdre, et contiendra les empreintes digitales du propriétaire avec une puce électronique qui va faciliter le paiement des amendes routières par internet (ndlr : c'est important quand même), de consulter les points qu'ils nous restent à perdre... .

Les forces de l'ordre pourront grâce à ce nouveau permis de conduire et, avec l'aide d'un lecteur de carte spécifique, vérifier que le permis n'est pas un faux. Ils auront aussi accès à l'historique personnel du conducteur et vérifier si des amendes non payées ne sont pas en cours, et ce même dans un autre pays de l'union.

1

A partir de janvier 2013 le permis moto va subir quelques modifications pour être conforme à l'harmonisation européenne (ndlr : le permis oui mais pourquoi pas les 100 ch?)

50cm3

Il n'y aura pas de permis européen AM pour les 50cc. L'âge ne chance pas et est toujours de 14 ans avec le BSR, un contrôle et une formation à la conduite.

3 Roues et 125 cm3

Pas de grand changement, il faut toujours une formation de 7h et l'équivalence avec le permis B pour conduire un trois roues. L'âge minimum lui est porté à 21 ans. Pas de limite de puissance ni de cylindrée. Ces 3 roues pourront être conduit à partir de 21 ans avec le permis A.
Pour conduire un 3 roues de plus de 15Kw il faudra le permis A1 et avoir au moins 16 ans.
Ce qui ne change pas, c'est l’équivalence "permis B de plus de 2 ans" avec les "7 heures de formations" pour conduire un 125 cm3.

moto et scooter de plus de 125 cm3

C'est sur cette catégorie qu'il y a du changement. Il y a la création d'un permis A2 à partir de 18 ans pour conduire une moto ou un scooter avec une puissance ne passant pas les 35Kw, soit 47,5 ch. Le rapport poid/puissance des machines ne pourra pas dépasser 0,2kw/kg et le bridage ne pourra pas être supérieur à 50% de la puissance d'origine de la machine. Cela va surtout concerner les motos dont la puissance est entre 125 et 600 cm3. Le personnes possédants ce permis pourront après deux ans passer le permis A avec une formation de 7 heures. Tout les motards de moins de 24 ans seront donc obligés d'être limités dans la puissance. A partir de 24 ans il est possible de passer directement le permis A classique qui permet de conduire tout type de moto.