Aller au contenu

Radar Business par Denis Boulard

Denis Boulard, le journaliste qui met à jour le problème des radars

Avec cet ouvrage de 160 pages, vous allez savoir a qui profite l'argent des radars qui sont là officiellement pour la sécurité routière.

On s'en doutait mais l'ouvrage le souligne, 2/3 des radars ne sont pas installés dans les zones les plus accidentogènes.
En général, on pourrait croire alors qu'ils ne font que rapporter de l'argent, mais ils sont en plus source de problèmes comme l'augmentation de conducteurs sans permis.

Si l'on regarde 2011, cette manne financière à rapporté pas moins de 630 millions d'euros. Et contrairement à ce qu'on pourrait croire, il n'y a pas que l’État à qui cet argent profite. En effet il y a La Poste avec tout les envois de PV, les concessionnaires de voitures sans permis (regardez bien le nombre de ces voitures a augmenté sur nos routes), les organisateurs de stage pour récupérer ses points, les avocats de la route, les constructeurs de radars...

Nous sommes tous d'accord pour dire que la vitesse est un facteur aggravant des accidents et qu'il faut la limiter. Mais ce n'est pas elle la principale responsable des morts de la route. Et les morts sur la route ne sont pas non plus la principale cause de décès en France. Mais la politique de répression rapporte de l'argent et il est plus commode pour les pouvoirs publics de faire la sourde-oreille face aux propositions de prévention faites par de nombreux acteurs de la route.

Devis Boulard

Journaliste indépendant et auteur. 20 ans en temps que journaliste politique au Journal du Dimanche, à Associated Press et au Parisien. C'est en 2008 qu'il devient pigiste pour Le Point, le Canard Enchaîné et le Nouvel Observateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *